Pharmacie Lignières

Mauvaise Haleine

Imprimer (PDF)

Mauvaise Haleine L’halitose, ou plus couramment la mauvaise haleine, est un désagrément très fréquent puisqu’il touche presque la moitié de la population. Il est souvent mal vécu et peut provoquer des effets psychologiques non négligeables. Dans la plupart des cas cette haleine considérée comme incommodante est d’origine buccale.

Avez-vous mauvaise haleine ?

Pas toujours facile de s’en rendre compte, mais les réactions de votre entourage sont de bonnes indications. Un petit test tout simple : léchez l’intérieur du poignet avec le dos de votre langue, attendez quelques secondes que la salive sèche, si votre poignet est malodorant c’est que vous avez une mauvaise haleine. Certaines halitoses sont purement psychologiques : vous avez l’impression d’avoir une haleine désagréable alors que ce n’est pas le cas. Cela peut aller jusqu’à « l’halitophobie ».

Quelles sont les causes de l’halitose ?

On trouve dans la bouche des bactéries naturellement présentes qui se nourrissent de protéines provenant des cellules buccales, de la salive ou de l’alimentation. C’est la dégradation de ces protéines par les bactéries qui va libérer des composés sulfurés volatils malodorants.

Les causes les plus fréquentes de l’halitose sont :

  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui provoque une prolifération des bactéries sur la langue, les dents et les gencives.
  • Les reconstitutions dentaires inadaptées ou défectueuses qui vont favoriser la rétention des débris alimentaires
  • Les caries et les infections dentaires ……
  • Certains aliments comme l’ail et l’oignon, certains épices ou encore le café, le thé et le fromage…
  • Un régime hyperprotéiné
  • Les affections ORL, digestives et pulmonaires. Mais également des troubles endocriniens ou une maladie rénale chronique
  • Une sécheresse de la bouche
  • Certains médicaments comme les psychotropes, la déshydratation, la consommation excessive d’alcool, le tabac, respiration par la bouche…
  • L’ intolérance au gluten est une cause fréquente et méconnue

Quelles solutions pour lutter contre l’halitose ?

Tout d’abord, une hygiène bucco-dentaire parfaite est essentielle :

Brossez-vous les dents et la langue avec du dentifrice au moins deux fois par jour. En cas d’aliments coincés entre les interstices dentaires, pensez à utiliser du fil dentaire, des brossettes ou des bâtonnets interdentaires. Pour plus d’efficacité, une brosse à dents se change régulièrement (tous les 3 mois environ). Si vous portez des appareils dentaires,  retirez-les et nettoyez-les après chaque repas.

Il est important de prendre rendez-vous chez le dentiste une fois par an pour un examen dentaire ainsi qu’un détartrage.

Vous pouvez appliquer certaines règles hygiéno-diététiques qui amélioreront votre haleine.

  • Utilisez 2 fois/semaine du bicarbonate de soude en poudre sur la brosse à dents en plus du dentifrice et en gargarisme (5g dans un verre d’eau)
  • Vous trouverez en pharmacie des produits spécifiques pour la mauvaise haleine sous forme de sprays, de gommes à mâcher, de bains de bouche sans alcool, demandez conseil à votre pharmacien
  • Pensez à bien s’hydrater
  • Réduisez votre consommation d’alcool, de café et de tabac
  • Privilégiez une alimentation équilibrée, évitez de sauter des repas
  • Certains aliments comme le persil frais, le clou de girofle, un bâton de cannelle, des graines de fenouil, d’aneth, de cardamone ou d’anis ont des vertus contre la mauvaise haleine.
  • Mâchez des chewing-gums parfumés sans sucre pour rafraîchir temporairement et stimuler la production de salive
  • De nombreuses huiles essentielles sont utilisées en gargarisme ou directement sur la brosse à dents ou sur la langue (menthe poivrée, citron, basilic, romarin, arbre à thé …..) demandez conseil à votre pharmacien

Dans quels cas faut-il consulter ?

Si en plus d’une mauvaise haleine, vous avez les symptômes suivants :

  • Douleurs et de la fièvre
  • Douleurs de la sphère ORL
  • Gencives qui saignent ou qui sont gonflées
  • Maladie chronique rénale, hépatique, un diabète ou un reflux

Consultez votre médecin qui effectuera les examens nécessaires.